Entrevue avec Émilie Bolduc de Création Milye dans le cadre du Salon de la Mode de Sherbrooke: Des vêtements féminins aux tissus romantiques et confortables

Publié le 18 mai 2015 sur Bible urbaine
C‘est lors de la 3e édition du Salon de la Mode de Sherbrooke que nous avons rencontré la charmante créatrice de vêtements Émilie Bolduc afin d’en savoir davantage sur son amour de la mode. La créatrice conçoit des vêtements raffinés et prêts-à-porter. Ses créations sont détaillées puisqu’elle y intègre toujours une touche de dentelle et souvent des tissus aux imprimés qui s’inspirent de la nature. Les pièces d’Émilie Bolduc embellissent les femmes et conviennent pour de multiples occasions. En plus, elles sont confortables, car la designer privilégie des fibres naturelles comme le tricot de bambou et laine.

La Magogoise a participé aux deux précédentes éditions du Salon de la Mode, cette dernière édition se déroulait au centre sportif de l’Université de Sherbrooke du 8 au 10 mai dernier. Lorsque nous lui avons demandé pourquoi elle aime participer à ce rassemblement qui met en valeur les talents québécois, elle nous a répondu: «Je trouve ça le fun de faire un salon de mode à Sherbrooke; il n’y en a pas beaucoup. Depuis que Sabrina Bernard d’Évolution Mode crée des évènements, cela donne une belle visibilité aux designers ainsi qu’aux boutiques. Je trouve ça intéressant de faire un évènement comme celui-là dans ma région.»

Sa grand-mère était une grande couturière et elle lui faisait des ensembles pour ses poupées et elle-même. Elle lui a d’ailleurs transmis son attirance pour la couture. La jeune femme mentionne qu’elle a étudié au cégep de Sherbrooke en arts plastiques parce qu’elle a toujours été très créative, très artiste. Elle avait une envie profonde de créer ses propres vêtements et de modifier des vêtements usagés. La designer voulait partir de ses propres idées, créer ses propres patrons et en savoir plus sur la mode. Elle a fait alors le saut à Montréal pour aller étudier au cégep Marie-Victorin en design de mode et elle a adoré son programme.

Ses études terminées, elle voulait revenir dans sa ville natale pour y travailler. Elle a eu une opportunité d’affaires, car une de ses amies est propriétaire de la boutique Passions d’Ailleurs à Magog, et cette dernière cherchait une designer qui concevait des vêtements en tricot de bambou. Pendant deux ans et demi, elle a créé des collections à l’image de cette boutique, la clientèle étant composée davantage de femmes plus âgées et plus rondes. La passionnée de textiles a beaucoup appris de cette expérience. Elle a commandé ses machines à coudre industrielles et s’est installée un atelier pour débuter chez ses parents.

«À ce moment, j’ai eu un déclic. C’est déjà un domaine pas facile, je me suis dit que tant qu’à le faire, je vais faire de quoi qui me fait triper, qui me ressemble» nous a-t-elle confiés. En 2011, Émilie a été sélectionnée par le jury de la Corporation des métiers d’art de Sherbrooke. Elle a été acceptée et c’est suite à cette reconnaissance qu’elle a fait des créations qui lui ressemblaient. Elle a commencé à approcher des boutiques. Les deux premières boutiques ont été Belle et Rebelle, située à Sherbrooke, et Maillagogo, à Montréal. Par la suite, d’autres points de vente à Montréal se sont ajoutés, en plus d’autres boutiques, comme Tribu à Magog.

La propriétaire de Création Milye doit sélectionner son tissu coup de cœur pour démarrer ses collections. Lorsqu’elle le trouve, les idées déboulent, elle mélange les tissus, bâtit sa gamme de couleurs… Ses robes dentelles sont très populaires auprès de ses clientes remarque Émilie. Ses robes de tricots sont un classique pour l’été et l’hiver, elle vend beaucoup de cardigans. La designer a ajouté qu’elle est contente de s’apercevoir que sa clientèle est quand même large: «Mes collections automne-hiver, j’en vends jusqu’à 60 ans, facilement. L’été, ma clientèle est un peu plus jeune, car les tissus sont plus minces, il y a moins de manches. Donc, je te dirais que je vends fin vingtaine jusque dans la quarantaine.»

La talentueuse conceptrice a récolté de nombreux prix pour différents concours. Elle a gagné le prix Coup de coeur du public pour une magnifique robe de mariée lors d’un défilé qui avait lieu à la deuxième édition du Salon de la Mode. Création Milye est lauréat également d’un prix pour le concours québécois en entrepreneuriat sous le volet création d’entreprise dans la catégorie Exploitation, transformation, production.

La créatrice souligne qu’il est important d’acheter des créations québécoises. Non seulement pour faire rouler l’économie d’ici, mais elle explique aussi que son entreprise fait travailler d’autres personnes comme des couturières, des tailleurs et des fournisseurs de tissus. Elle a ajouté: «Chez les designers québécois, tout le monde a sa petite touche personnelle, et c’est super original. C’est exclusif, tu vas te promener dans la rue et il n’y en aura pas cinq autres habillés comme toi. Il y a ça aussi qui est intéressant: l’exclusivité!»

Création Milye aura un kiosque au Pavillon des artisans à La Fête des vendanges de Magog, qui aura lieu du 5 au 13 septembre 2015. Pour découvrir ses vêtements et accessoires aux détails délicats et aux fibres douces, visitez son site web au www.creationmilye.com.

 

romi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*