Entrevue avec Marie-Josée Chagnon de Marie-Osée dans le cadre de la Braderie de mode québécoise: Des créations sensuelles aux mille et un détails

Publié le 12 novembre 2015 sur Bible urbaine

C’est lors de la Braderie de mode québécoise, qui se déroulait au Terminal des croisières Espaces Dalhousie à Québec du 6 au 8 novembre 2015, que nous avons interrogé la designer attirée par cette profession depuis sa jeunesse, pour en savoir un peu plus sur son amour pour le style gothique-médiéval-victorien. La créatrice conçoit des vêtements élégants ornés de dentelles, de lacets, de guipures… Marie-Josée Chagnon offre à ses clientes une multitude de créations comme le prêt-à-porter, des robes sophistiquées pour les mariages ou pour les bals, mais également des t-shirts rock qu’elle modifie en créations originales et féminines.

Marie-Josée Chagnon participe depuis novembre 2013 à la Braderie de mode de Québec. Lorsque nous lui avons demandé pourquoi elle appréciait participer à ce regroupement de talents québécois, elle nous a expliqué qu’elle aimait aller vers la clientèle. «Il y en a beaucoup qui osent essayer un vêtement et, ensuite, ils reviennent me revoir à la boutique. Il y a un grand engouement. Ça fait bouger la marchandise puisque des fois on fait beaucoup de démos. Avant de faire un produit, ma couturière et moi, on fait deux-trois essais, qui seront vendus pour les liquider.»

Sa griffe, qui a évolué au fil du temps tout en conservant une touche romantique, existe depuis 14 ans et elle est propriétaire de sa boutique-atelier depuis 2002. La jeune femme est attirée par les influences gothiques, médiévales et victoriennes: «Il y a une richesse que l’on ne retrouve pas dans les vêtements modernes. Je vais rechercher plus le raffinement là-dedans dans les textures, les détails», partage-t-elle. La conceptrice s’inspire des différents intérêts qu’elle a dans sa vie personnelle et de ce qu’elle voit dans les spectacles par exemple. Elle précise: «Je ne regarde pas nécessairement les tendances. Si ça tombe que ce que je crée est tendance, c’est merveilleux, mais je ne fais pas exprès nécessairement. C’est pour ça que mes clientes m’aiment aussi. C’est différent de ce que l’on peut retrouver ailleurs.»

De plus, selon la créatrice, comme elle conçoit différents types de produits, ceux-ci s’adressent alors à une population très vaste. La designer québécoise propose également à ses clientes d’adapter des t-shirts rock ou à l’effigie de séries télé pour en faire des créations plus féminines. «Ça fait longtemps que je voulais faire cela, mais j’avais jamais le temps de le mettre en branle. Je suis adepte de musique métal et quand on va à des spectacles, avant, il n’y avait pas beaucoup de filles, mais là on en voit de plus en plus. Si on veut porter le t-shirt du groupe qu’on aime, c’est trop ordinaire, pas original du tout!», constate-t-elle. Elle a eu l’idée géniale de l’adapter à sa coupe Marie-Osée et d’ajouter des détails féminins. Les gens peuvent leur apporter leur t-shirt ou elle en achète des neufs pour les transformer en créations uniques.

La propriétaire encourage d’autres créateurs de grands talents à sa boutique. C’est surtout des accessoires pour compléter ses tenues: Arcana XIII (bijoux en étain et cristal), Inchoo Bijoux (bijoux en argent), Sortilège (bijoux), Collection Gaïa (foulards en tissus recyclés) et La Boîte à Malice (bijoux en étain et alliage).

Marie-Josée Chagnon aime concevoir des vêtements pour des évènements spéciaux: «C’est tellement le fun de créer un vêtement élaboré comme une robe de mariée. C’est le moment où la personne va le porter qui est magique, ça m’attire vraiment beaucoup», précise la créatrice. Même si les matières sont plus dispendieuses et que ça prend plus de temps à créer, elle veut continuer d’offrir ce service à ses clientes puisque la créativité y est plus dense et elle s’éclate plus dans ce type de vêtement.

L’entrepreneure est enthousiaste de nous annoncer qu’elle déménagera le 1er janvier prochain dans le quartier St-Sauveur au 171, rue Saint-Vallier Ouest. Elle quitte son local sur la rue St-Jean puisque les taxes d’affaires ont soudainement augmenté, ce qui a entraîné plusieurs fermetures de commerçants à proximité. Sa nouvelle adresse sera située dans un quartier en pleine effervescence. Il y a à proximité la microbrasserie Griendel et des restaurants branchés.

Au printemps prochain, elle organisera un défilé pour présenter sa nouvelle collection, mais aussi pour souligner son nouvel emplacement. Ce sera à quelques pas de sa boutique, détails à suivre…

Pour découvrir ses créations romantiques et raffinées, visitez son site web au: www.marieosee.com.

romi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*