Entrevue avec Josée Gagnon de Miss Cocotte dans le cadre du Grand Débarras: Des pièces uniques pour exprimer son petit coté rebelle

Publié le 28 août 2014 sur Bible urbaine

MissCocotte

C‘est lors du Grand Débarras, présenté par les Promenades Hochelaga-Maisonneuve, que nous avons rencontré la talentueuse joaillière pour en savoir un peu plus sur sa passion. Josée Gagnon conçoit de magnifiques bijoux qui intègrent une touche plus ou moins imposante de cuir. Ses créations sont classiques mais possèdent aussi un petit côté rock et edgy. Miss Cocotte est polyvalente puisque ses créations conviennent à plusieurs styles et donnent du punch à nos tenues!

La créatrice participe au Grand Débarras depuis 2009 et apprécie cet évènement où les artisans utilisent les matières recyclées. Lorsque nous lui avons demandé pourquoi elle aime participer à ce regroupement de récupérateurs, elle explique: «C’est le seul évènement que je fais régulièrement parce que je trouve cela intéressant puisque ça me permet de liquider les modèles des anciennes collections. D’habitude, ça marche bien et ça me faire connaître aussi.»

La jeune entrepreneure a débuté la confection de bijoux il y a dix ans avec un petit ensemble de départ que sa sœur lui avait offert à Noël. Son entourage la complimentait sur ses créations, donc elle en faisait de plus en plus. Avant de trouver son propre style, elle s’inspirait un peu de ce qu’elle voyait dans les magasins. Lorsqu’elle est déménagée à Montréal, elle a trouvé une boutique qui vendait des lanières de cuir. «Quand j’ai utilisé le cuir, j’ai vraiment trouvé mon style à moi. J’ai continué dans cette lignée-là et Miss Cocotte est née. Ça fait sept ans.»

Le cuir est la matière de prédilection de l’artiste. Elle a commencé à intégrer cette matière un peu par hasard, ensuite elle s’est souvenue que sa tante était designer de divan. Elle a donc demandé à cette dernière si elle avait des restes de cuir: «J’ai toujours eu un petit côté rock en moi, donc le cuir m’a toujours interpellé; j’ai toujours aimé cette matière, ça me représente vraiment bien. Avec les retailles de cuir de ma tante, ça ajoute en plus un aspect de récupération intéressant», constate-t-elle.

La créatrice de bijoux mentionne qu’elle s’inspire beaucoup des matières pour ses collections: «Je ne fais pas de croquis, je trouve les pièces et ensuite je décide quoi faire avec. Les matières m’inspirent et j’essaie de garder un fil conducteur dans l’esthétique de mes créations. J’ai utilisé du quartz pour ma nouvelle collection qui va sortir en septembre. C’est les cristaux de quartz bruts qui m’ont inspirée, c’est ce qui a dicté un peu le design de la nouvelle collection.» De plus, on constate qu’elle utilise beaucoup le noir dans ses pièces, car elle trouve cette couleur classique comme elle se marie bien avec divers vêtements.

La propriétaire de Miss Cocotte explique qu’elle est vraiment contente lorsque les gens lui disent que son travail est différent. «C’est un avantage quand tu essaies de prendre ta place dans un milieu compétitif comme celui-là, c’est de voir que les gens te reconnaissent par ton style et ne te confondent pas avec un autre créateur», partage la designer.

Josée Gagnon exerce également le métier de nutritionniste. Elle précise que la création de bijoux vient balancer le côté plus rationnel de son travail. La jeune femme a besoin d’exprimer son côté artistique et cette passion lui apporte une fierté. Cependant, elle précise qu’il n’est pas toujours évident de combiner ses deux métiers, qui occupent beaucoup de son temps.

Surveillez la prochaine collection de Miss Cocotte HÉMISPHÈRE qui sera disponible fin septembre. Pour découvrir ses bijoux originaux, visitez son site Web au www.misscocotte.com.