Sherbrooke, à vos frisbees!!!

Photo : Paul Simpson

Publié dans le Journal de rue du mois d’août 2010 et sur le site de l’Association d’Ultimate de Sherbrooke.

Ultimate : Sport sensationnel qui met continuellement à l’épreuve la rapidité, la résistance et la souplesse des joueurs. Du 12 au 15 août 2010 à l’Université Bishop’ s de Lennoxville, venez assister au Championnat Canadien d’Ultimate Frisbee pour voir des matchs remplis d’action, de courses folles, de plongeons éblouissants et de sauts impressionnants!

Un sport méconnu…

En 1940, des étudiants du campus de Yale finissent leur repas en se lançant des moules à tartes de la Frisbie Pie Compagny, fournisseur officiel de l’université. Plusieurs années plus tard, un de ces étudiants reproduit ce moule en plastique : le frisbee est né! Le premier match fut joué en 1968 sur les terrains de la Colombia High School à Maplewood, New Jersey. Aujourd’hui, il y a des centaines de milliers de joueurs répartis dans plus de 42 pays. « C’est un sport jeune et peu connu. Les responsables sportifs ont encore tendance à miser sur les sports traditionnels pour faire rayonner leur école. Le recrutement des jeunes est alors plus facile et la structure administrative est déjà en place », constate l’entraîneur de l’équipe Open civile et universitaire de Sherbrooke, Nicolas Vanasse.

Le Ultimate est une combinaison entre le football, le terrain étant semblable, le basketball, pour l’utilisation du pied pivot et le soccer, pour son action continue. Mais il est unique puisque ses parties sont autoarbitrées. Les joueurs sont donc responsables du bon déroulement du jeu en appliquant les règles. Cependant, des observateurs peuvent intervenir à la demande des participants lors de compétitions importantes. Lorsqu’une infraction est commise par inadvertance, on essaie de reprendre le jeu dans la situation la plus proche possible de celle rencontrée avant la faute. Également, l’esprit sportif est très valorisé. Le joueur de l’équipe Bloody Gary me l’explique ainsi : « Ça renforce l’esprit de jeu sans pour autant nuire à la compétition. Tu respectes ton adversaire et tu essaies de le battre de façon loyale. C’est un sport très physique, très intense, mais aussi très gentleman. Il n’y a jamais de débordements au Ultimate. »

On retrouve plusieurs divisions dans cette activité : Open (hommes), Femmes, Mixte, Junior (19 ans et moins) ou Master (plus de 32 ans). De plus, elle se pratique toute l’année : à l’extérieur avec deux équipes de sept joueurs ou à l’intérieur avec des équipes de cinq ou quatre individus. Le Ultimate est un sport de disque (son poids officiel est de 175g) sans contact, joué entre deux équipes. Chaque individu peut être lanceur, receveur et défenseur. L’objectif du jeu est de marquer des points dans la zone de but adverse. Un joueur ne peut courir lorsqu’il détient le disque, il fait des passes à ses coéquipiers dans n’importe quelle direction. Lorsqu’une passe est incomplète, il y a changement de l’équipe en possession du disque. Un nombre de points, habituellement de 11 à 17, est préétabli pour une joute. Chaque but compte pour un point et la durée d’une partie est généralement de 90 minutes.

Son évolution à Sherbrooke

Le sport fait son apparition dans la ville au courant de l’automne 2000 avec une quinzaine de joueurs. La première ligue officielle se formera en janvier 2001 ainsi que la première équipe de compétition, les Stakatak. En septembre 2002, c’est la création de l’Association d’Ultimate de Sherbrooke (AUS) et en février 2003, l’organisation du tournoi annuel intérieur Coup de Foudre. Aujourd’hui, il y a environ 450 adhérents dont 14 équipes scolaires, ce qui représente près de 150 jeunes. Le 24e CUC 2010 prendra place sur le campus Bishop’ s mais il y aura également des matchs au Bishop’s College School et sur le plateau Sylvie-Daigle. Quatre équipes sherbrookoises joueront pour l’occasion : deux juniors (Voodoo, Green Monsters), une féminine (Exo) et une open (Bloody Gary). Il y aura aussi une équipe de Montréal mixte (NBS) qui est composée de joueurs d’ici et de Trois-Rivières. On attend près de 1200 joueurs (une soixantaine d’équipes) et ce sera la première ville sans aéroport international accueillant le Championnat. Nous avons obtenu cet événement national grâce à l’engagement de tous les bénévoles et des fondateurs de l’association d’Ultimate de Sherbrooke. C’est aussi grâce au soutien de la ville et de l’Université. Sherbrooke est réputée pour son esprit de jeu et pour son développement exponentiel du sport surtout dans la catégorie junior.

Bénévoles recherchés

L’AUS a besoin de nombreux volontaires pour voir au bon fonctionnement du tournoi. Si vous désirez vous impliquer, consultez le www.cuc2010.com. Sur le site, il y a la description de plusieurs tâches disponibles ainsi qu’un formulaire à remplir. Être bénévole, c’est la chance unique de se familiariser avec ce sport spectaculaire et de voir le groupe Misteur Valaire en spectacle privé le samedi 14 août, pour la cérémonie de clôture. De plus, vous recevrez un chandail, une casquette, de la nourriture pendant votre présence ainsi que l’entrée gratuite aux finales du dimanche 15 août à l’Université Bishop’s. « C’est important d’avoir plusieurs bénévoles, car ça permet aux athlètes de faire leur tâche première : jouer!, ça fait également rayonner le sport dans la ville car les gens en parlent entre eux et plus on est de gens pour combler les différents postes, plus on a le temps de profiter du Ultimate… », souligne Nicolas Vanasse organisateur de l’évènement.