Bellevue, un album efficace proprement MV!

Misteur ValaireLe 9 septembre prochain, la formation Misteur Valaire lancera son quatrième CD Bellevue, en l’honneur du mont sherbrookois. L’éventail des influences est encore plus vaste, mais les collaborateurs y sont plus limités que sur l’album Golden Bombay. On constate que l’électro-pop prend encore plus de place sur ce dernier opus : les synthétiseurs sont débridés, les cuivres restent bien présents et les refrains sont accrocheurs.

Le premier extrait Bellevue Avenue surprend par son côté sensuel et ses couleurs orientales. Coup de coeur pour la pièce Don’t Get Là avec sa basse lourde (très bonne version de cette pièce remixée par 20Syl de C2C disponible sur le EP). J’ai également apprécié l’originale El Kid qui reste bien ancrée dans la tête avec ses cordes et sa chanteuse d’opéra. Reste que même si la production est léchée, plus mûrie, les membres n’ont pas perdu leur folie.

Le processus de création a été bien différent cette fois-ci. Habituellement, le groupe composait d’abord pour les spectacles pour ensuite essayer de recréer les chansons en studio. Cette fois-ci, les musiciens ont plutôt créé en studio avec des maquettes sans avoir de structures précises. Il y a quelques invités de marque tels que le chanteur londonien Jamie Lidell et Heems, membre du défunt groupe rap alternatif Das Racist. Que dire de la participation de l’entraîneur de hockey Stéphan Lebeau accompagné du golfeur Jérôme Blais dans la comique La Nature à son meilleur, qui commentent joyeusement la pêche sportive! On les entend dire dans les échantillons de voix : « Mais quand j’sais que j’m’en va pêcher, y’a rien pour m’arrêter! C’est vraiment vraiment un sport incroyable. »

Depuis mai dernier, le groupe dévoile une nouvelle approche en proposant dorénavant à ses adeptes un modèle par abonnement mensuel sur Ghoster. Cette formule permet aux fans de lessoutenir de manière régulière, en échange de différents privilèges. Aussi, ils ont collaboré avec la brasserie McAuslan afin de distribuer leur EP (Bellevue Avenue, Don’t Get Là ainsi que trois remix) dans leurs caisses de bières spécialement conçues.

Les festifs musiciens s’arrêteront sur la scène du Théâtre Granada de Sherbrooke le 11 septembre, puis au Métropolis de Montréal le 13 septembre et finalement à l’Impérial de Québec le 14 septembre. Un excellent album où l’on constate encore la complicité du quintette. Le public n’a qu’à bien se tenir puisque le groupe sherbrookois offre toujours des spectacles mémorables.

romi

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*