Publié dans le journal Humanité québécoise et sur le Portail des AmiEs de la Terre de l’Estrie.